Alcea rosea - plante mellifère

Alcea rosea plante mellifère

Description

C'est une plante typique des jardins champêtres, bien que peu d'espèces soient vivaces (la plupart sont bisannuelles). Plantes à croissance rapide, on les classe généralement toutes dans la catégorie des vivaces herbacées en raison de leur grande taille, pouvant atteindre une hauteur de 1,5 à 2,5 m, voire jusqu'à 3,5 m et plus dans certaines régions. En Normandie certaines roses trémières sont remarquables par leur hauteur (plus de 4 m) et leur durée de floraison d'avril à septembre dans la région.
De port érigé, peu ramifiée, la plante a un feuillage caduc, les feuilles orbiculaires et palmatilobées possédant de 5 à 7 lobes, leur base est cordiforme, leur pédoncule pubescent et leurs marges crénelées. La tige vert clair est pubescente2. Les oléoplastes contiennent en grande quantité de l'acide ricinoléique.

L'inflorescence est une grappe spiciforme et terminale. La floraison basifuge de la fin du printemps à l'été, voire jusqu'au début de l'automne, permet une longue floraison de chaque pied. Les très grandes fleurs (pétales de 3-5 cm, jusqu'à 12 cm lorsqu'elles sont ouvertes) ont l'aspect de gros pompons ou en corolles simples aux teintes très variées : blanc ou jaune, rose, pourpre, violet, orange… riches en nuances. Il existe même des variétés Nigra (noires, en fait violet très foncé dû une forte concentration d'anthocyanes). Plus elles sont sombres, plus elles contiennent de pigments et de tannins, et présentent davantage de propriétés médicinales4. Le calicule est formé de 6 à 9 bractéoles involucrales poilues5. Le tube staminal, caractéristique des Malvaceae, a 5 angles marqués. Les fruits sont formés d'un verticille de 15 à 20 akènes marqués (le méricarpes), sur le dos, d'un profond sillon bordé de 2 ailes.

Phytonymie

Le nom de rose trémière ou rose de trémière serait une altération de « rose d'Outremer », attesté dès 1500, la plante aurait été rapportée de Chine ou du Levant par les croisés du Moyen Âge, aux xiie et xiiie siècles lors de batailles contre les Turcs7. Pour d'autres son introduction daterait de l'expansion ottomane en Europe aux xve et xvie siècles8. Elle est encore appelée passe-rose ou primerose. Son origine est inconnue (sans doute proche-orientale ou méditerranéenne), mais c'est peut-être un hybride entre Alcea setosa et Alcea pallida, originaires de l'est de l'Europe et de l'ouest de l'Asie, encore nommée Althéa ou Althaea rosea, cousine des hibiscus, lavatère, mauve, guimauve, d'où son autre nom de « guimauve rose ». Son origine (rapportée par les croisés du Moyen Âge de la Terre Sainte, pays de saint Jacques), et sa forme élancée (comme le bâton de Jacob) lui valent également le nom de bourdon de Saint-Jacques ou bâton de Jacob.


Culture

  • Les fleurs sont simples pour l'espèce botanique, demi-doubles, doubles ou triples chez certaines obtentions agricoles.

    • Plantation : automne si climat chaud ou printemps
    • Multiplication : semis en été (se ressème souvent spontanément). Les semis sont sensibles aux limaces et aux escargots. Les graines semées ne donnent pas forcément des fleurs de la même couleur que la plante d'origine.
    • Sol : riche et bien drainé. Affectionne des sols différents selon les couleurs des fleurs : les variétés sombres (rouge, noir) préfèrent les sols sableux, alors que les sols argileux semblent favoriser les plus claires.
    • Emplacement : soleil, mi-ombre, pas trop venté.
    • Maladies : la rose trémière est très souvent atteinte par la rouille.
    • Parasites : les graines peuvent être infestées d'apions des roses trémières, des charançons qui au gré des échanges de semences entre jardiniers migrent vers de nouvelles régions.

    Utilisations

    Alimentaire

    Les feuilles très tendres, mucilagineuses, sont comestibles crues, comme les jeunes pousses, ou cuites comme des plantes potagères. La plante est parfois encore cultivée comme légume en Égypte. Les bourgeons floraux et les fleurs, également comestibles, sont consommés en salade mais aussi en tisane, à partir de pétales séchés.

    Les pétales d'Alcea rosea nigra étaient jadis utilisés pour colorer les tisanes et les vins fraudés (coupage avec des vins teinturiers obtenus avec de la tisane de rose trémière).

    On peut obtenir de l'amidon à partir de la racine broyée et lavée à l'eau

    Propriété médicinale

    La rose trémière présenterait des vertus médicinales similaires à la guimauve officinale, cependant ses effets sont probablement moins importants. La plante disposerait d'une action adoucissante, émolliente et antiglaireuse.

    Des extraits de la plante possèdent des effets contre la lithiase urinaire, immunomodulateurs, anti-ulcéreux.


extrait texte
 : Wikipedia 
photos : © Jan Michael, rucher école Villa le Bosquet


formation et stage d'apiculture naturelle voir notre offre de stages d'apiculture naturelle



Copyright ©  Jan Michael rucher école Villa le Bosquet.www.rucherecole.fr.All rights reserved.
Les photos sur notre site sont protégées par des droits d’auteur.Toute copie et utilisation à fin commerciale sans autorisation est illégale et une infraction au droit de propriété intellectuelle. Elle sera considérée comme une! publication frauduleuse et poursuivie en justice.